« Voici plus de dix ans, lors de mes voyages dans les pays « civilisés », beaucoup de personnes me posaient la même question : « comment pouvez-vous vivre là-bas dans ces îles perdues alors qu’il est si difficile de trouver les choses nécessaires à une vie civilisée ? » 

Pour lire la nouvelle, cliquez sur le lien : alex du prel la vraie classe

Un dîner qui s’annonce exceptionnel, dans une maison sublime au bout du monde, dont l’hôtesse a pour principale ambition d’en faire un temple de la civilisation et du raffinement occidental…Alex W. du Prel (1944-2016), aventurier, écrivain, journaliste, s’est installé en Polynésie Française en 1975 et y a vécu jusqu’à sa mort, à Moorea. Il a fondé en 1991 « Tahiti-Pacifique magazine », célèbre pour son indépendance éditoriale. Cette nouvelle est extraite du recueil « Le Bleu qui fait mal aux yeux » (Nouvelles des mers du Sud), Les Editions de Tahiti (2011), qui en contient une douzaine très agréables à lire.