«  Lorsque Genghi le Resplendissant, le plus grand séducteur qui ait jamais étonné l’Asie, eut atteint sa cinquantième année, il s’aperçut qu’il fallait commencer à mourir…   »

Pour lire la nouvelle, cliquez sur le lien : yourcenar_le_dernier_amour_du_prince_genghi

Cette histoire tirée du recueil Nouvelles orientales, publiées en 1938 est une curiosité et une exception dans l’oeuvre de l’académicienne (la première immortelle !). Dans une postface, elle explique qu’elle n’est pas partie d’un mythe ou d’une légende mais a voulu donner une autre fin au grand roman japonais du 11ème siècle, le Genghi Monogatari qui relate les aventures d’un Dom Juan asiatique de grand style. Gallimard à réédité le recueil en 2016 dans une édition au format large, avec des illustrations de Georges Lemoine (NRF).