« Les enfants accourent vers lui. Ils le connaissent bien et l’appellent « Moul Tricinti », celui qui leur promet d’amener au village l’électricité et l’eau courante. Moul Tricinti s’appelle en fait Nour Eddine, « lumière de la religion ». « 

Pour lire la suite cliquez sur le lien : Tahar ben jelloun Tricinti

Quel rapport avec le mariage ? Vous allez voir. Une histoire cruelle mais sur un fonds marocain qui ne doit pas être totalement inventé. Tahar Ben Jelloun est un formidable conteur qui a appris à l’école de Sheherazade (la vraie) et son recueil Amour sorcières (Seuil 2003) comporte plusieurs récits prenants.