« Pour vous, parce que vous êtes madrasi et que les Madrasis sont de bon locataires, nous vous demandons seulement mille cinq cent roupies pour notre splendide barsati.

– Mais votre barsati est hantée dit Rao. »

Une très jolie nouvelle qui nous fait plonger dans l’univers du Sud de l’Inde, envahi par le parfum des chapppatis, gulab jamuns,  pedas et dahi vadas et le cliquetis des bracelets…Personnages attachants, rebondissements, truculence sont au menu. La condition de la femme indienne en lien avec le conflit entre tradition et modernité est le thème principal de l’œuvre d’Anjana Appachana, une auteure très talentueuse qui partage sa vie entre Delhi et l’Arizona. Certaines nouvelles sont très dures, mais le recueil d’où est tiré ce récit, Mes seuls dieux (ed. Zulma, 2013) est remarquable. Une découverte !

L’éditeur n’a pas souhaité que la nouvelle soit en libre accès elle a été retirée, désolé !

 

barsati couverture