«  Cet après-midi du 13 avril 1737 le domestique de Haendel ayant constaté qu’il n’avait plus de tabac était assis à la fenêtre du rez-de-chaussée de la maison de Brookstreet portant le numéro 25 où il se livrait à une occupation des plus étranges pour calmer son dépit… »

Pour lire la nouvelle, cliquez sur le lien : zweig_résurrection_haendel

L’histoire, selon Stefan Zweig, procède par bonds : une succession de faits banals est interrompue de loin en loin par des événements clés. Ce sont des moments « d’une grande concentration dramatique, porteurs de destin, où une décision capitale se condense en un seul jour, une seule heure et souvent une seule minute ». Dans Les très riches heures de l’humanité (1927), le grand écrivain autrichien (1881-1942) raconte comme des nouvelles 12 moments historiques, dont le processus de création de la grande œuvre de Haendel, le Messie. (Le livre de Poche).